Très utiles en réanimation et en hématologie

Des bains à la chlorhexidine contre les infections nosocomiales  Abonné

Publié le 07/02/2013
1360203613407809_IMG_98445_HR.jpg

1360203613407809_IMG_98445_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

AUX GRANDS MAUX, les grands moyens. On a tout essayé ou presque pour se prémunir au maximum des infections nosocomiales en réanimation. Lavage des mains, mesures d’isolement, procédure standardisée pour la pose des cathéters veineux centraux et antisepsie du site d’insertion par chlorhexidine. Tout, sauf les bains à la chlorhexidine, qui ont suscité jusque-là une certaine méfiance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte