Pr Robert Girot : « Dans la drépanocytose, il faut dépister et informer les couples à risque »  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 19/06/2020

Crédit photo : DR

En Île-de-France, 6 000 couples donnent naissance chaque année à un nouveau-né porteur sain AS de la drépanocytose. Pour le Pr Robert Girot, ancien responsable du centre de référence de la drépanocytose de l'hôpital Tenon (AP-HP), le dépistage des porteurs sains représente une opportunité qui devrait être saisie pour étendre le dépistage à leurs parents. Un message à l'occasion de la Journée mondiale ce 19 juin.

LE QUOTIDIEN : Pouvez-vous nous rappeler comment est organisé le dépistage néonatal de la drépanocytose en France ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte