L’EFS perd le monopole de la production de plasma

Inquiétude sur l’avenir du modèle français du don  Abonné

Publié le 09/02/2015
1423492695584671_IMG_147211_HR.jpg

1423492695584671_IMG_147211_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Depuis le 31 janvier 2015, l’Établissement français du sang (EFS) ne peut plus produire de plasma frais congelé déleucocyté viro-atténué par solvant-détergent (SD). L’usine de Bordeaux, qui représentait une cinquantaine d’emplois, a fermé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte