Depuis l'arrêté du 14 décembre 2018

Un balisage pour l'explantation d'Essure  Abonné

Publié le 24/06/2019
essure

essure
Crédit photo : Phanie

Les dispositifs Essure ont été au centre d'une tempête médiatique et ne sont plus disponibles depuis fin 2017. Même si la très grande majorité des patientes les tolèrent parfaitement, certaines peuvent présenter des tableaux symptomatiques pelviens (métrorragies ou douleurs), voire généraux. On parle alors de « syndrome plurifocal » : il associe asthénie, syndrome dépressif, douleurs articulaires et musculaires, troubles digestifs ou dermatologiques, désordres de la marche, céphalées, etc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte