Pour les activités non programmées en gynécologie-obstétrique

Il est temps de revoir les moyens humains  Abonné

Publié le 24/06/2019
ressources humaines

ressources humaines
Crédit photo : Phanie

Depuis 1998, à la suite de la publication deux décrets (2), l'organisation des soins en périnatalité a connu une restructuration sans précédent en France, avec la création de quatre types de niveaux de soins, selon ceux prodigués en néonatalogie (I, IIa, IIb, III)… mais sans aborder le versant maternel (3). Parallèlement, le paysage de l'offre de soins périnatale a été profondément modifié : des maternités de faible volume, essentiellement de type 1, ont progressivement fermé, entraînant une augmentation de l'activité de celles qui persistaient (4).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte