Essure : une polémique qui aboutit à la fin d'une option de contraception  Abonné

Par
Publié le 02/10/2017
Les femmes se sentent davantage légitimes à contester l'autorité médicale

Les femmes se sentent davantage légitimes à contester l'autorité médicale
Crédit photo : PHANIE

L'affaire des implants Essure, c'est l'histoire d'un dialogue difficile entre associations de patientes, laboratoire et gynécologues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte