Courrier des lecteurs

Greffe d'organes  Abonné

Publié le 21/06/2018

À cette époque, Nous (notre encéphale et sa conscience) avions décidé de nous équiper de sous-espèces.

Non que Nous agîmes par compassion pour un stock de viscères en mal de services, ni pour faire comme la majorité de nos coreligionnaires, mais bien que, désireux de prolonger notre séjour terrestre (Nous, les Anges, avons aussi des caprices), Nous nous préoccupâmes de l’utilité de certains organes (le foie s’avéra un choix pertinent) pouvant Nous aider dans cette démarche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte