Une exérèse compliquée  Abonné

Publié le 16/01/2014

Les craniopharyngiomes ne représentent que 0,5 à 2 nouveaux cas par an et par million d’habitants en France. Ils constituent entre 3 et 4 % des tumeurs intracrâniennes en population générale et 10 % de celles de l’enfant. Les symptômes apparaissent dans l’enfance et dans l’adolescence dans 41 % des cas, contre 59 % à l’âge adulte. Si l’exérèse de ces tumeurs reste compliquée, des progrès ont été faits ces dernières années et l’on parvient à une exérèse totale dans 60 à 70 % des cas, subtotale dans 20 à 30 % des cas, et partielle dans 10 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte