Tests de prédisposition BRCA1/2

Les nouvelles recommandations américaines prônent la raison

Par
Pascale Solere -
Publié le 13/09/2019

La mise à jour des dernières recommandations américaines (datant de 2013) élargit le dépistage aux femmes à risque ayant déjà eu un cancer, ainsi qu'aux populations à risque connues, en particulier les Ashkénazes (1). Elles contre-indiquent en revanche un dépistage tous azimuts. Commentaires du Pr Dominique Stoppa-Lyonnet (Institut Curie, Paris).

Crédit photo : Phanie

 "Ce sont des recommandations "raisonnables" guidées par un score de risque, à l'heure où certains, en particulier outre Atlantique, prônent un dépistage généralisé et où l'irruption des autotests vient brouiller les pistes. Elles sont tout à fait en phase avec le parti pris français actuel" commente le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet (Institut Curie, Paris et Université Paris Descartes). Ces recommandations élargissent en outre la prévention médicamenteuse aux anti-aromatases.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?