Cardiopathie congénitale

L’environnement pointé du doigt  Abonné

Publié le 12/12/2013

L’exposition maternelle à des toxiques environnementaux de source industrielle peut favoriser la survenue de cardiopathies congénitales. C’est ce que suggèrent les données préliminaires d’une étude canadienne menée dans la province d’Alberta. Un résultat très intéressant puisque les cardiopathies congénitales sont l’anomalie congénitale la plus létale et affectent 1 % des nouveaux nés. Et si une partie d’entre elle est liée à des anomalies chromosomiques, dans la plupart des cas, la cause reste inconnue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte