Génétique des maladies inflammatoires chroniques

À la recherche des chaînons manquants  Abonné

Par
Publié le 07/04/2016

Dans les maladies inflammatoires chroniques, qu’elles soient rhumatologiques, intestinales ou cutanées, la composante génétique est soulignée depuis longtemps. Les techniques d’associations pangénomiques (Genome wide association studies, GWAS) ont permis de mettre en évidence de très nombreux variants, plus d’une centaine dans la polyarthrite rhumatoïde (PR) et plus d’une cinquantaine dans la spondyloarthrite ankylosante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte