Un agoniste du PPAR delta efficace chez la souris

Un espoir dans la fibrose hépatique   Abonné

Publié le 27/04/2012
1335462005345444_IMG_83132_HR.jpg

1335462005345444_IMG_83132_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Les récepteurs PPAR (peroxisome proliferator-activated receptor) modulent la transcription génétique au trers de leur liaison à des sites consensus d’ADN, et leurs agonistes intéressent de plus en plus les chercheurs en raison de leurs propriétés potentielles de régulateurs de l’homéostasie lipidique ou glucosée, mais aussi de leur activité inhibitrice des cytokines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte