Facteurs de risque et prise en charge clinique

Les diabétologues devraient-ils s'intéresser plus au foie ?  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 17/03/2020
Les diabétiques sont à haut risque vis-à-vis de la stéatose hépatique, à la fois pour sa fréquence et pour son risque évolutif. En attendant des traitements spécifiques, certains hypoglycémiants montrent des bénéfices sur la stéatohépatite.
Les carcinomes diabétiques se développent sur des foies non cirrhotiques

Les carcinomes diabétiques se développent sur des foies non cirrhotiques
Crédit photo : phanie

On estime que la stéatose hépatique visible en imagerie pourrait concerner deux tiers à trois quarts des diabétiques de type 2 (DT2), le DT2 constituant en lui-même un facteur aggravant. « Tout l’enjeu est de dépister ceux qui ont une fibrose évoluée, de stade F3/F4, probablement 8 à 12 % des DT2, qui sont le plus à risque d’évoluer vers une cirrhose ou ses complications, comme le carcinome hépatocellulaire (CHC) », explique le Pr Jean-Michel Petit (CHU de Dijon).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte