Mis au point par une équipe française

Le score de Lémann évalue la sévérité de maladie de Crohn  Abonné

Publié le 08/04/2013

LA MALADIE de Crohn touche tous les segments de l’appareil digestif. Depuis l’arrivée des biothérapies s’est progressivement imposée l’idée que la progression de la maladie était celle de lésions structurelles s’accumulant par poussées mais de façon irréversible, avec à la clé hospitalisations, chirurgies répétées et handicap (1). Le consensus de l’ECCO 2 010 a confirmé l’objectif de la rémission profonde – clinique, endoscopique et histologique– obtenue au plus tôt et maintenue dans le temps pour freiner cette progression(2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte