Le poids du microbiote intestinal  Abonné

Publié le 17/03/2014

Il y a dans un corps humain dix fois plus de bactéries que de cellules humaines. Les chercheurs n’hésitent plus à parler de véritable organe, avec ses fonctions et dysfonctions associées, et ses mécanismes de régulation métabolique associés. « Ainsi, des études suggèrent que les bactéries intestinales dialoguent avec le cerveau (et inversement) afin d’induire certains comportements de part et d’autre », note la Pr Marie-José Butel (Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte