Avancée dans la reprogrammation cellulaire

Des hépatocytes issus de cellules de peau peuvent repeupler un foie  Abonné

Publié le 27/02/2014
1393467381501403_IMG_123733_HR.jpg

1393467381501403_IMG_123733_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Les scientifiques avaient réussi jusqu’ici à reprogrammer génétiquement des cellules de peau (fibroblastes) en cellules souches pluripotentes induites (cellules iPS), et à différencier celles-ci en hépatocytes. Mais, ces hépatocytes issus de cellules iPS proliféraient mal après transplantation dans le foie, un obstacle a leur utilisation thérapeutique.

Dans la revue « Nature », une équipe décrit maintenant un progrès avec la mise au point d’une nouvelle méthode de reprogrammation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte