Pour agir sur la surmortalité dans le type 2

Une prise en charge globale et précoce  Abonné

Publié le 04/12/2012
1361808660393747_IMG_94845_HR.jpg

1361808660393747_IMG_94845_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

« ON SAIT aujourd’hui que le diabète est une cause majeure de cécité, d’insuffisance rénale et d’amputation. Mais c’est aussi et surtout une pathologie à haut risque de mortalité cardio-vasculaire. Globalement, la surmortalité chez les patients diabétiques est liée aux cardiopathies ischémiques, aux accidents vasculaires cérébraux et à l’insuffisance rénale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte