Cardiomyopathie diabétique

Une physiopathologie à part  Abonné

Publié le 12/06/2014

Entité clinique spécifique encore mal connue, la cardiomyopathie diabétique a fait l’objet d’un symposium à part entière lors du congrès de la SFD. Le Pr Christophe Beauloye – université catholique de Louvain, Bruxelles – a souligné que, à la différence de la cardiomyopathie classique, lors du diabète, il existe un excès et non un défaut de substrats énergétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte