Après l’ablation chirurgicale

Un protocole français dans les cancers de la thyroïde à bas risque  Abonné

Publié le 09/05/2012
1336525929346709_IMG_83279_HR.jpg

1336525929346709_IMG_83279_HR.jpg

LE CHEF DU SERVICE de médecine nucléaire à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif (Pr Martin Schlumberger) et ses collègues de 24 centres français ont mené une étude clinique chez 752 patients atteints de cancer de la thyroïde à faible risque. L’objectif est de définir les meilleures modalités de traitement par l’iode 131 (iode radioactif) après thyroïdectomie complète. À ce jour, on ne sait pas chez les patients présentant un cancer de la thyroïde à bas risque, quel est le meilleur protocole utilisant l’iode marqué après une résection chirurgicale complète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte