Un bon contrôle glycémique protège des événements macrovasculaires  Abonné

Publié le 08/06/2015

Crédit photo : PHANIE

Contrôler la glycémie des patients avec un diabète de type 2 permet-il vraiment de les protéger contre les complications cardiovasculaires ? Oui, affirment les auteurs de l’essai randomisé VADT (Veterans Affairs Diabetes Trial), dont les résultats après 10 ans de suivi – publiés cette semaine dans le « New England Journal of Medicine » – viennent contredire ceux publiés à la fin de l’étude en 2009. Les chercheurs préconisent de cibler une hémoglobine glyquée de 8 % chez la majorité des patients. Au-delà, il faut évaluer au cas par cas…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte