La « diaboulimie » de l’adolescente

Troubles des conduites alimentaires : le DT1 aussi  Abonné

Par
Publié le 24/09/2018

Chez les enfants et les adolescents présentant un diabète de type 1 (DT1), il existe une augmentation du risque de désordres psychiques, tels que l’anxiété, la dépression ou les troubles de l’alimentation et des conduites alimentaires (TCA), en particulier lorsque le diabète survient durant la préadolescence, à cette période où les transformations physiques et psychologiques s’accélèrent. Selon les populations étudiées et le trouble mental considéré, ce risque est multiplié de 1,5 à 2 par rapport à des sujets contrôles issus de la population générale appariés sur l’âge et le sexe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte