Essai transformé pour la canaglifozine

Quand protéger le rein devient possible

Par
Pr Serge Halimi -
Publié le 11/10/2019

Chez des sujets ayant un diabète de type 2 et une maladie rénale, le risque d'insuffisance rénale et d'événements cardiovasculaires est spectaculairement réduit sous canagliflozine, dès 2,6 années en médiane dans l'essai Credence (1).

Crédit photo : DAVID MACK/SPL/PHANIE

Le diabète sucré de type 2 est la principale cause d'insuffisance rénale dans le monde, mais peu de thérapeutiques sont efficaces à long terme. Dans des essais cardiovasculaires (CV) portant sur des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose 2 (iSGLT2), des résultats exploratoires ont suggéré que ces médicaments pourraient améliorer la situation rénale chez les patients ayant un diabète de type 2 (DT2).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)