Déni de la maladie

Quand le patient dit non  Abonné

Publié le 25/03/2019
Patient

Patient
Crédit photo : Phanie

En tant qu'infirmier, il est rare d'essuyer un refus ferme du patient postérieurement à l'annonce d'un diabète. Toutefois, derrière l'acceptation de façade se trouve généralement une adhésion plus nuancée aux propositions du soignant. A défaut de véritable acceptation, le patient adopte un cheminement d'adaptation aux solutions conjointement instaurées avec lui.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte