Les complications cardiovasculaires

Première cause de mortalité des schizophrènes  Abonné

Publié le 12/06/2014
1406284415527022_IMG_130977_HR.jpg

1406284415527022_IMG_130977_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Brown et al ont publié en 2000 une étude prospective observationnelle portant sur 370 schizophrènes suivis durant 13 ans. La terrible surprise est venue du constat de l’incidence très élevée des décès dans cette population assez jeune (majorité ‹ 45 ans), soit 79 : 58 morts dites naturelles, parmi lesquelles 27 cardiovasculaires (RR = 2,5, la moitié par AVC), 5 de diabète (RR = 11,7) ; 19 « non naturelles », dont 14 suicides (RR = 12,7). En somme, des conséquences cardio-métaboliques beaucoup plus souvent que les suicides !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte