Une réponse claire

Pas d’intérêt à associer i-DPP4 et a-GLP1

Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : PHANIE

Les données présentées par Michael A. Nauck (Allemagne) ne soutiennent pas l’intérêt d’un traitement associant agoniste du GLP1 et inhibiteurs de la DPP4 chez des DT2 traités par metformine (1).

Cette étude clinique randomisée a porté sur 16 patients DT2 (5 femmes) avec en moyenne une HbA1c de 7,5 %, 55 ans, IMC 32, ancienneté de diabète de 9,4 ans ; traités par metformine (moyenne 2 g/jour) et liraglutide (1,2 mg/jour reçu depuis au moins 2 semaines).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?