Pour répondre à l’urgence du choc anaphylactique

L’injection d’adrénaline reste le gold standard  Abonné

Publié le 11/09/2014
1410397950542777_IMG_135445_HR.jpg

1410397950542777_IMG_135445_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Réaction allergique sévère, d’installation rapide, pouvant mettre en jeu le pronostic vital, le choc anaphylactique survient lorsque le système immunitaire réagit très fortement à un allergène : venin d’insecte, aliment, médicament… Il se caractérise par un ouragan de symptômes cutanés, respiratoires, gastro-intestinaux, cardiovasculaires… La chute tensionnelle étant, toutefois, sa caractéristique majeure.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte