Pour réduire le risque d’évènements métaboliques

Les technologies au secours des diabètes instables  Abonné

Publié le 17/03/2020
Grevé d’une lourde morbimortalité, le diabète instable nécessite une prise en charge pluridisciplinaire. La mesure continue du glucose est désormais d’un apport reconnu, et la boucle fermée devrait se positionner prochainement.
L’origine est multifactorielle/ la surmortalité de 30 à 50 % selon les séries

L’origine est multifactorielle/ la surmortalité de 30 à 50 % selon les séries
Crédit photo : phanie

L’origine est multifactorielle/ la surmortalité de 30 à 50 % selon les séries

L’origine est multifactorielle/ la surmortalité de 30 à 50 % selon les séries
Crédit photo : phanie

Le diabète instable est une forme clinique rare de diabète de type 1. Elle se définit par une instabilité glycémique majeure associée à la survenue d’évènements métaboliques aigus (hypoglycémies sévères, comas hypoglycémiques ou décompensations acidocétosiques) fréquents, imprévisibles et altérant considérablement la qualité de vie du patient (1-3). Le pronostic du diabète instable est grevé d’une mortalité toute cause élevée, allant de 20 à 50 % selon les séries.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte