ÉTUDE

Les petits testicules du papa poule  Abonné

Publié le 12/09/2013

En matière de virilité, tout n’est pas qu’une histoire de taille. Enfin, il semble que cela compte un peu quand même, en tout cas pour les testicules… À défaut d’être un étalon hors classe, l’homme aux petites bourses sera un bon papa, comme l’écrivent des anthropologues américains dans la très sérieuse revue PNAS. Car entre père ou amant, il faut choisir, explique James Rilling, l’auteur principal : « La biologie masculine reflète un compromis entre l’investissement placé dans l’accouplement et celui dans l’effort parental. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte