Une vision erronée des objectifs du traitement

Les diabétiques âgés font la sourde oreille

Par
Publié le 11/10/2019

L'individualisation des soins du diabète chez les personnes âgées nécessite une communication plus efficace à propos des avantages et des conséquences des modifications apportées à leur schéma de traitement en tenant compte de leurs croyances de santé.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Une étude menée au Canada qui vient d’être publiée s’est penchée sur la question de la perception que les diabétiques de type 2 (DT2) âgés ont de leurs traitements et objectifs glycémiques (1). Comment perçoivent-ils les facteurs, indiqués dans les recommandations, qui déterminent des cibles glycémiques individualisées selon leur âge et d’autres déterminants ? En effet, les recommandations précisent bien qu’il convient de tenir compte de facteurs spécifiques pour décider d'intensifier ou de réduire les thérapeutiques médicamenteuses d’un sujet âgé.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)