Le type 1 aussi  Abonné

Publié le 24/04/2014

« Même si la majorité des travaux porte sur des diabètes de type 2, on retrouve la même chose dans le diabète de type 1, a précisé Geneviève Derumeaux. À savoir, des altérations de déformation systoliques précoces chez des sujets à FEVG conservée. C’est sûrement la même histoire naturelle de la maladie. Et la détection de ces altérations est importante. Une fois le remodelage amorcé, le pronostic s’altère vite dans la cardiomyopathie diabétique. ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte