Un effet central de l’insuline

Le cerveau régule la fonte de la graisse blanche  Abonné

Publié le 23/02/2011

TOUT SE JOUE dans la tête, ou presque. Même le tissu adipeux serait régulé par le cerveau. Des chercheurs de la faculté de médecine du Mount Sinaï à New York viennent de montrer que l’insulinémie au niveau du cerveau contrôle en partie le phénomène de lipolyse du tissu adipeux blanc. L’insuline est bien connue pour être une hormone antilipolytique majeure, mais pour des effets médiés exclusivement via les récepteurs situés sur les adipocytes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte