Remplacement de l’autosurveillance glycémique

Le capteur de glycémie pose ses jalons sur 12 mois

Par
Publié le 09/11/2017
freestyle libre

freestyle libre
Crédit photo : PHANIE

L’usage des capteurs de glycémie se développe, dans tous les pays où les patients ont les moyens de se l’offrir, voire où ils sont remboursés. Il existe encore peu d’évaluations quant à l'utilisation de tels capteur dans le diabète de type 2 traité à l'insuline. Le but de l’étude REPLACE, menée dans 26 centres européens dont plusieurs équipes françaises, était d'évaluer l'effet de cette technologie (Freestyle Libre Abbott) en remplacement de l'autosurveillance de la glycémie (ASG) sur une période de 12 mois chez des DT2 sous insulinothérapie intensive.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)