Un diagnostic insuffisant

L’acidocétose ne régresse pas

Par
Dr Nathalie Szapiro -
Publié le 19/11/2018

« La découverte du diabète se fait dans 44 % des cas dans le cadre d’une acidocétose, laquelle est à l’origine de 4 à 8 décès par an », s’indigne la Pr Rachel Reynaud de Marseille. Mais les choses peuvent évoluer : « Une campagne auprès des généralistes en Italie a permis de faire chuter ce taux à 15 % », affirme-t-elle. Il s’agit en effet de rappeler qu’un enfant qui boit et urine beaucoup doit être envoyé en urgence à l’hôpital pour bilan (sans attendre les tests de ville).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?