Un solide espoir de guérison pour les malades

La pioglitazone, en traitement adjuvant dans la leucémie myéloïde chronique

Publié le 07/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
L'association imatinib-pioglitazone induit la mort des cellules souches leucémiques

L'association imatinib-pioglitazone induit la mort des cellules souches leucémiques
Crédit photo : PHANIE

Au début des années 2000, la découverte de l’imatinib (Glivec), un inhibiteur de la tyrosine-kinase, révolutionnait la prise en charge des patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC). En devenant une maladie chronique, le pronostic de cette maladie – caractérisée par une production excessive de globules blancs par des cellules souches malignes dans la moelle osseuse – s’est nettement amélioré.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?