Analogues du GLP1

La famille s’élargit, les indications aussi !  Abonné

Par
Publié le 14/11/2016

Tout avait commencé par l’exenatide (Byetta), analogue d’action courte administré en deux injections quotidiennes, vite supplanté par le liraglutide (Victoza), en une seule injection, qui a dominé le marché jusqu’à la venue des injectables hebdomadaires, exenatide (Bydueon) puis dulaglutide (Trulicity).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte