Une efficacité qui ne dépend pas du diabète

La dapaglifozine s'exporte dans l'insuffisance cardiaque

Par
Pr Serge Halimi -
Publié le 11/10/2019

À la une des congrès de l'ESC et de l'EASD, l'essai Dapa-HF met en évidence l'effet remarquable de la dapagliflozine chez insuffisants cardiaques, qu'ils soient diabétiques ou non.

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Les inhibiteurs des SGLT2 (iSGLT2), non encore disponibles en France, ont démontré au travers de multiples essais randomisés – comme en vraie vie – leurs bénéfices métaboliques (HbA1c, poids) mais également cardiovasculaires (CV) et rénaux, notamment une réduction du risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque (IC) et de la mortalité chez des sujets ayant un diabète de type 2 (DT2). Le mécanisme de cette action très précoce a, d’emblée, semblé indépendant des effets sur la glycémie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)