Une efficacité qui ne dépend pas du diabète

La dapaglifozine s'exporte dans l'insuffisance cardiaque

Par
Publié le 11/10/2019

À la une des congrès de l'ESC et de l'EASD, l'essai Dapa-HF met en évidence l'effet remarquable de la dapagliflozine chez insuffisants cardiaques, qu'ils soient diabétiques ou non.

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Les inhibiteurs des SGLT2 (iSGLT2), non encore disponibles en France, ont démontré au travers de multiples essais randomisés – comme en vraie vie – leurs bénéfices métaboliques (HbA1c, poids) mais également cardiovasculaires (CV) et rénaux, notamment une réduction du risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque (IC) et de la mortalité chez des sujets ayant un diabète de type 2 (DT2). Le mécanisme de cette action très précoce a, d’emblée, semblé indépendant des effets sur la glycémie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)