Antithyroïdiens de synthèses

Indications et surveillance se précisent  Abonné

Publié le 04/02/2016

La maladie de Basedow reste la cause la plus fréquente des hyperthyroïdies en France et la question de son traitement pendant la grossesse concerne près d’1 % des femmes enceintes. « Le pire serait de ne pas traiter, insiste le Dr Jean-Louis Wémeau (Lille), l’hyperthyroïdie étant associée à un risque d’avortements spontanés et de malformations fœtales de 13 % ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte