ICSI après biopsie testiculaire

Indications actuelles et perspectives dans le syndrome de Klinefelter  Abonné

Publié le 22/05/2012
1337650906347652_IMG_83457_HR.jpg

1337650906347652_IMG_83457_HR.jpg

LES PREMIÈRES fécondations in vitro (FIV) avec micro-injection directe d’un spermatozoïde dans l’ovocyte remontent au début des années 1990. La technique a progressivement évolué au fil des années, avec notamment le développement de la biopsie testiculaire, permettant d’élargir ses indications.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte