HBM des surrénales

Implication fréquente d’ARMC5  Abonné

Publié le 04/02/2016

Le rôle précis dans la tumorigenèse surrénalienne du gène ARCM5 est en cours d’étude. Une série importante de 98 patients a permis de mieux apprécier son implication dans cette pathologie, hétérogène d’un point de vue clinique et génétique. 26 % des patients sont porteurs d’une mutation d’ARMC5, plus spécifiquement ceux présentant un syndrome de cushing manifeste, avec de grosses surrénales, volontiers multinodulaires (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte