Au-delà de la glycémie

HbA1c : du dosage à l’usage

Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
Une déglycation de l'hémoglobine pourrait expliquer les écarts individuels de glycation

Une déglycation de l'hémoglobine pourrait expliquer les écarts individuels de glycation
Crédit photo : PHANIE

David Sacks (1) a passé en revue les facteurs non glucidiques intervenant dans le taux d’HbA1c. Il a rappelé la structure extrêmement complexe de la molécule d’hémoglobine, soulignant que la glycation correspond à l’addition non enzymatique d’un sucre sur une protéine. Cela passe par la formation initiale rapide d’un composé labile (base de Schiff), suivie par une réaction plus lente avec formation d’une cétoamine stable et, dans le cas de l’hémoglobine, par la formation d’hémoglobine glyquée (HbA1c).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?