En pratique clinique  Abonné

Publié le 12/06/2014

Leurs complications métaboliques imposent de pratiquer un bilan métabolique préthérapeutique systématique avant d’initier un traitement par anti-mTor ou IKT, et de dépister et suivre tout au long du traitement l’évolution de ce bilan.

Anti-mTor

Le bilan préthérapeutique doit associer un bilan glycémique et lipidique complet : glycémie à jeun et HbA1c, cholestérol, TG, HDLc, estimation des LDLc. Si les TG sont supérieurs 4 g/l, cela doit impérativement être complété par un dosage direct du LDLc et de l’Apo B.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte