En France, excellence contrariée

Par
Publié le 19/03/2018

« Nous avons un gros centre de recherche Inserm à Dijon, qui travaille sur les lipides (et le cancer), je dirige l'une de ces équipes, axée sur la recherche sur la physiopathologie des dyslipidémies humaines dans le diabète et dans l'obésité », explique le Pr Bruno Vergès. En tant que président du conseil scientifique de la Société francophone du diabète (SFD), celui-ci voit passer énormément de demandes d'allocations recherches dans le domaine métabolisme, témoignant du dynamisme de la recherche française.

Ce contenu est réservé aux professionnels de santé

Je m'inscris

Déjà inscrit ?