Dépendance alcoolique

Efficacité d’un antidiabétique

Publié le 14/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Une nouvelle étude animale montre qu’une hormone utilisée dans le traitement du diabète et de l’obésité, le glucagon-like peptide-1 (GLP-1) pourrait considérablement réduire la dépendance à l’alcool.

Réalisée par des chercheurs de l’hôpital universitaire de Göteborg, en Suède, sur des souris et des rats, l’étude met en évidence que la GLP-1 est aussi « capable d’empêcher l’alcool d’accélérer la sécrétion de dopamine », signal de récompense lors d’une prise d’alcool ou de nourriture.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?