Excrétion rénale exagérée de phosphates

Diagnostic, étiologies et traitement du diabète phosphoré  Abonné

Publié le 10/02/2011
1297303921226004_IMG_53873_HR.jpg

1297303921226004_IMG_53873_HR.jpg

1297303920225687_IMG_53783_HR.jpg

1297303920225687_IMG_53783_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Signes cliniques

Le diabète phosphaté engendre une hypophosphorémie qui peut être symptomatique.

Chez l’enfant, l’hypophosphorémie entraîne un rachitisme dit vitaminorésistant, qui associe des douleurs osseuses, un retard à la marche, des déformations des os des membres inférieurs avec incurvations tibiales, des fissures ou fractures de côtes provoquant une insuffisance respiratoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte