Diabète de type 2 : une équipe française découvre un nouveau mécanisme de régulation du glucagon  Abonné

Publié le 21/04/2015
Cellule alpha d'un ilôt de Langerhans

Cellule alpha d'un ilôt de Langerhans
Crédit photo : PHANIE

Des chercheurs de l’Institut européen de génomique sur le diabète (EGID) de l’Université de Lille viennent de mettre en évidence un effet paradoxal des gliflozines, nouvelle classe thérapeutique dans le diabète de type 2 résistant à l’insuline. Les inhibiteurs du cotransporteur rénal sodium-glucose de type 2 (SGLT2) induiraient la sécrétion de glucagon par les cellules alpha des îlots de Langerhans. Les résultats ont été publiés dans « Nature Medecine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte