Incrétines

Deux modes d’action  Abonné

Publié le 19/09/2013

LES ANALOGUES du GLP-1 (glucagon like peptide-1) et les inhibiteurs de la DPP-4 (dipeptidyl-peptidase-4) sont les dernières molécules mises à disposition dans le traitement du diabète de type 2 (DT2). Le GLP-1 est une hormone sécrétée par le tube digestif, notamment par les cellules L de l’iléon, qui stimule la sécrétion d’insuline en cas de glycémie trop élevée, inhibe la sécrétion du glucagon, ralentit la vidange gastrique et augmente la satiété. Son action est très courte car il est inhibé très rapidement par la DPP-4.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte