Des économies ? Pas sans réorganiser les soins

Par
Pr Serge Halimi -
Publié le 25/03/2019

Le diabète de type 2 (DT2) touche 4 millions de personnes en France. Le premier recours, à savoir la médecine générale (MG), est évidemment essentiel mais il doit se former et s'organiser, pour travailler en équipe avec des paramédicaux formés, orienter plus souvent vers les offres en éducation thérapeutique et les associations de patients. Le ministère de la Santé (et donc les Agences régionales de santé) les incitent d'ailleurs à se structurer sur leur territoire.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?