Contrôle insuffisant du risque cardiovasculaire  Abonné

Publié le 24/04/2014
1401096340517114_IMG_128227_HR.jpg

1401096340517114_IMG_128227_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Dans le registre SURCOUF, portant sur 5 000 diabétiques de type 2 à haut risque cardiovasculaire suivis dans la région de Nantes par des MG et des diabétologues libéraux ou hospitaliers, les facteurs de risque cardiovasculaire sont mal contrôlés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte