Contrôle glycémique  Abonné

Publié le 13/06/2013

En Afrique subsaharienne, l’une des rares études multicentriques concernant deux pays africains, le Cameroun (6 centres, n = 766) et la Guinée (4 centres, n = 501), s’est intéressée aux facteurs associés au mauvais contrôle glycémique (5). Cette étude transversale a recruté des patients âgés de plus de 16 ans et avec une durée de diabète supérieure à un an. Les données recueillies portaient sur les caractéristiques anthropométriques, l’histoire du diabète, l’examen clinique et le taux d’HbA1c (méthode validée). Le mauvais contrôle était défini par une HbA1c› 7 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte