Choix thérapeutiques

Publié le 16/11/2015
- Mis à jour le 16/11/2015

On l’a vu, les hypoglycémies sévères ont, en France, un coût direct minimum annuel de 125 millions d’euros, ce qui ne représentant qu’une faible part du poids économique induit par ces accidents.

B Detournay et al. ont montré, sur les données de la CNAM-ts, que le risque d’hospitalisation pour hypoglycémie était considérablement plus faible sous iDPP4 que sous sulfamides (9).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?